Vidéo Voyage au mali Juillet 2008

Nadège le 22 septembre 2009
Mali 2008
envoyé par sambzh35. – Voyage et découverte en vidéo.

En 2005, notre FJT avait déjà effectué un Chantier au Mali,  il s’agissait alors de rénover avec quelques jeunes du FJT le dispensaire de la commune de Barapireli tout en essayant de mettre en place un partenariat pérenne avec cette petite commune de la région de Mopti.

Trois ans après, 16 résidants de 4 Foyers de Jeunes travailleurs de Bretagne (Rennes, Redon et Vannes) très motivés ont participé à un nouveau chantier de Solidarité Internationale dans cette commune de Barapireli.

Il s’agissait, cette fois, de rénover et de remettre en fonctionnement un centre de promotion féminine.

Un  centre de promotion féminine à Barapireli, pourquoi ?

Les habitants de la commune de Barapireli nous ont sollicités (lors de voyages précédents) pour les aider à remettre en route un centre de promotion féminine.  Le bâtiment se trouvait en piteux état faute d’entretien et de moyens. Pour Rappel : Les femmes en Afrique vivent en milieu rural dans leur très grande majorité et ont un besoin crucial d’information pour organiser et améliorer leur vie et celle de leurs enfants. 52% de femmes composent la population de Barapireli, la plupart n’ont pas été à l’école et ne savent ni lire, ni écrire.  Pourtant, elles sont le socle de la vie familiale. Elles mènent leurs activités avec très peu d’information, autant dans le domaine de la santé, de la politique, de la culture, de l’éducation et de l’économie. Bien évidemment, elles ont très peu accès à la radio et à la télévision.Ce centre a pour vocation de rendre les femmes de Barapireli actrices de l’amélioration de leurs conditions : information programme de santé (sida, MST, conditions d’hygiène dans son foyer, santé de l’enfant, nutrition…), sensibiliser les habitants à la protection de l’environnement, informations sur l’éducation…), information sur l’accès aux droits, encadrement de petite formation d’alphabétisation en langue locale et en Français et de cours de couture…Savoir lire et écrire mais aussi avoir un accès à l’information, sont des atouts indéniables pour l’amélioration de la condition féminine.Les jeunes ont aidé à rénovation de ce centre et financer une partie du poste de la permanente. Nous souhaitons à travers cette action permettre à la Municipalité de Barapireli de trouver  des moyens durables et des activités génératrices de revenus pour  financer le poste de cette permanente.

Cette expérience a été unique pour nous tous. Chacun de nous a pu découvrir et partager de nombreuses choses (culture, vie qutidienne, réflexions…) ainsi que créer de nouvelles amitiés. Surtout nous avons pu apprendre les uns des autres. (jeunes à jeunes, animateurs-jeunes, européens-africains, français-Maliens…) et réfléchir ensemble sur nos différents modes de vie, nos sociétés, nos modes de fonctionnement, nos valeurs, nos cultures. Nous avons évacué de nombreuses idées préconçues en nous immergeant dans cette population et nous avons pu ainsi lutter contre la xénophobie et contre le racisme notamment à travers notre retour.

Ces voyages d’immersion sont  à la fois des outils d’éducation au développement et des outils de construction d’un partenariat de proximité à travers une expérience de vie collective, d’ouverture, et d’échange mutuel. C’est aussi  pour tous un temps de formation.  Ce voyage a favorisé l’acquisition de méthodes d’organisation, d’analyse et d’animation, mais aussi l’acquisition pratique de techniques de rénovation. Tout ceci a permis de découvrir et de partager la situation économique, religieuse, politique et culturelle du Pays Dogon et du Mali (richesses naturelles, artistiques et culturelles…) mais aussi de faire découvrir notre culture et nos réalités économiques  et notre vie française. Pour la population aussi, nous pensons (à travers de nombreux témoignages d’amitiés) que nous n’avons été appréciés pas seulement pour la rénovation du chantier mais surtout pour nos échanges et notre envie de découvrir leur pays.

La représentation que les jeunes du Nord avaient d’eux-mêmes a  été modifiée dans le sens d’une valorisation et reconnaissance personnelle du jeune qui se sont responsabilisées. Ces rencontres et échanges ont également favorisé une confirmation de leur valeur identitaire, de leurs repères et de leur capacité à agir pour l’autre. Les équipes d’animation concernés sont aussi porteuses au sein du réseau foyer de jeunes travailleurs, des partenaires de cette expérience particulièrement enrichissante. Notre souhait est que d’autres foyers de Bretagne prennent le relais de ces initiatives afin de faire perdurer l’échange existant avec des jeunes résidents.

Nous espérons avoir donné à d’autre l’envie de découvrir ce beau pays et ses habitants, et avoir sensibiliser d’autres jeunes aux échanges nord-sud.

Abonnez vous au flux RSS de ce blog

Alerte à la bombe au FJT

celine le 11 septembre 2009

Un projet graff réalisé en 2007 GRAFF AU FJT DE RENNES

Lire la suite...